Les fondamentaux du SEO

Création de site internet le havre réalisation de site web normandie agence de communication au Havre

Le « Search Engine Optimisation » (SEO), autrement appelé « référencement naturel » en français, est l’optimisation de la visibilité d’un site web sur les moteurs de recherche.

Vous vous en doutez sûrement, chaque propriétaire d’un site web cherche à positionner ses contenus sur la première page des moteurs de recherche. Une fois ces derniers sur la première page, l’objectif est d’apparaître dans les 3 premiers résultats à l’issue d’une requête saisie par un internaute afin de capter du trafic.

Pour arriver à cela, et avant de mettre en place différentes techniques SEO, il faut naturellement en maîtriser au minimum les fondamentaux.

Ça tombe bien, c’est exactement ce que nous allons voir dans cet article !

Les algorithmes de Google

Avant toute chose, il vous faut savoir que Google est LE moteur de recherche de référence pour les acteurs du SEO. Cela s’explique assez simplement : Google détient, depuis bien longtemps, plus de 93% de parts de marché en France. C’est pour cette raison que l’on retrouve ses algorithmes parmi les fondamentaux du SEO.

À savoir : les algorithmes de Google ont pour principale fonction d’améliorer la pertinence des résultats de recherche pour les internautes. Certains algorithmes sont là pour favoriser les pages web qui respectent les critères établis par le moteur de recherche, tandis que d’autres, a contrario, pénalisent les sites et pages web qui ne les respectent pas.

Voici quelques algorithmes à connaître :

  • Panda : filtre de contenu visant à déclasser les sites qui proposent du contenu de faible qualité éditoriale.
  • Penguin : autre filtre visant à pénaliser les sites web utilisant des techniques trop agressives de netlinking.
  • Colibri : algorithme le plus important de Google parcourant les pages des sites web afin d’analyser le contenu, le style d’écriture, et la manière dont ils sont utilisés.
  • Mobile Friendly : pénalisant les sites web qui ne sont pas compatibles sur les mobiles depuis 2015.

La liste des algorithmes de Google est loin d’être exhaustive. Ces derniers sont en effet régulièrement mis à jour, d’où l’importance d’effectuer une veille sur le sujet.

Les outils de Google

La Search Console de Google est la plateforme officielle de Google pour les webmasters, leur permettant de comprendre comment un site web est perçu par les robots, et par conséquent, d’optimiser son référencement naturel.

Concernant le référencement naturel de votre site web, vous pouvez trouver certaines informations grâce à :

  • Un rapport d’analyse de la recherche indiquant la fréquence d’affichage (impressions) de votre site web dans les résultats de recherche.
  • Une analyse en profondeur des principales données de visite de votre site.
  • La possibilité de contrôler l’état d’indexation des URL que le robot a réussi à explorer.
  • Une fonctionnalité qui permet de découvrir les pages du site web qui renvoient vers une erreur 404.

Google Analytics est également un outil mis à disposition gratuitement par Google pour aider des sites web à avoir des informations pertinentes sur leur trafic telles que :

  • Le nombre de vues, de visiteurs et la localisation géographique des internautes,
  • Le suivi d’objectifs et le suivi des recherches internes,
  • La création de rapports personnalisés,
  • Le suivi de l’audience en temps réel,
  • Le comportement des visiteurs sur votre site,
  • La mesure du temps de chargement de vos pages web,
  • Le suivi des transactions e-commerce,
  • Etc.

L’optimisation on-page d’un site web

L’objectif de cette optimisation est d’améliorer l’ensemble d’un site afin de le rendre plus attractif pour les internautes et les robots Google. 

Pour cela, on peut optimiser son référencement naturel avec :

1 – La balise « title »

La balise « title » s’affiche dans les résultats de recherche, raison pour laquelle le titre que l’on donne à une page doit créer chez l’internaute l’envie de cliquer. D’où l’importance que celui-ci contienne des mots clés.

À savoir plus spécifiquement :

  • Sa taille ne doit pas dépasser 55 à 60 caractères.
  • Le title s’écrit entre les balises <head> </head> d’une page web pour donner des informations aux robots des moteurs de recherche.

 

2 – La balise meta « description »

Celle-ci permet de fournir une description ou un résumé de la page web aux moteurs de recherche. Elle est également affichée par Google dans ses résultats de recherche. À l’image de la balise « title », elle doit inciter l’internaute à cliquer sur le site web.

À savoir plus spécifiquement :

  • Sa taille ne doit pas dépasser 150 à 160 caractères.
  • Le code de la meta description se présente ainsi : <meta name= “description” content= “description de 150 à 160 caractères”>.

 

3 – Les balises « Hn (h1 à h6) »

Ces balises permettent de hiérarchiser le contenu d’une page web pour y indiquer les titres, sous-titres et axes d’argumentation. Elles vont du h1 au h6 et ont, en vérité, une importante capitale, car elles permettent aux moteurs de recherche d’accéder à la compréhension de la structure de la page.

À l’image d’un sommaire, les balises HTML peuvent être rédigées de la manière suivante :

<h1> Titre du contenu </h1> Niveau 1

<h2> Premier sous-titre </h2> Niveau 2

<h3> Deuxième sous-titre </h3> Niveau 3

<h4> Troisième sous-titre </h4> Niveau 4

<h5> Quatrième sous-titre </h5> Niveau 5

<h6> Cinquième sous-titre </h6> Niveau 6

4 – L’attribut « alt » des images

L’attribut « alt » désigne le texte alternatif d’une image sur un site web permettant de décrire le contenu de l’image avant son chargement. Ce texte apparaît également lorsque l’image ne peut être affichée.

Cet attribut est très important pour un site web car sans attributs, les moteurs de recherche ne sont pas en mesure d’identifier ce que représente l’image.

5 – Une URL optimisée

Élément de base et tout aussi important à optimiser : l’URL (adresse web). Celle-ci doit, idéalement, être composée de noms / mots simples. Évitez donc des signes particuliers, des combinaisons complexes…

6 – La longueur de l’URL

La longueur de l’URL de page doit être relativement courte afin de faciliter le « copier / coller » pour le partager. Évitez donc les mots vides comme « le », « la », « les », « de », « pour », etc. qui ne contribuent aucunement à qualifier la recherche.

7 – Les séparateurs de mots

Il est fortement recommandé d’utiliser des URLs avec des « tirets » = ( – ) pour séparer vos mots-clés plutôt que des « underscores » ( _ ). En effet, ce petit détail a plus d’importance pour Google que vous ne pourriez l’imaginer : le tiret est un séparateur alors que l’underscore ne l’est pas.

8 – Les mots-clés

Afin de positionner votre site web dans les résultats des moteurs de recherche, il est recommandé de définir une liste de mots-clés ciblés ou d’expressions stratégiques.

Pour bien les choisir, vous devez, entre autres, analyser le trafic généré pour chaque mot-clé, puis la qualité du trafic engendré par le mot-clé ainsi que l’intérêt qu’il suscite auprès des internautes.

À vous de jouer maintenant !
Vous possédez dès à présent les fondamentaux du SEO. Il ne vous reste plus qu’à les respecter à la lettre afin de vous hisser dans le top 3 de Google ! Et si vous pensez que votre site web ne respecte pas ces fondamentaux, n’hésitez pas à faire appel à nos services en référencement SEO.